Quels sont les Pays de l’Occident ?

Le monde occidental, ou plus simplement l’Occident, est un concept géographique qui désignait à l’origine l’Europe. La délimitation de cette région a varié au fil du temps. Elle peut également varier en fonction de l’interlocuteur et des circonstances.

On considère généralement que l’Occident comprend l’Europe, l’Amérique latine et l’Amérique du Nord au début du XXIe siècle. L’Australie et la Nouvelle-Zélande, ainsi que l’Afrique du Sud, sont souvent incluses.

Le terme et le concept d’Occident sont le plus souvent liés à une civilisation partagée par cette région, ainsi qu’à un contraste sémantique entre l’Occident et tout autre chose (notamment les contrastes Occident/Bloc communiste).

La période du XXe siècle

Dans le contexte d’un condominium euro-américain résultant des accords de Yalta, plutôt que la Chine communiste de Mao Tsé Toung ou l’Union soviétique et ses nations satellites, le terme « Occident » a été inventé pour désigner l’Europe occidentale et ses alliés anglo-saxons. Les pays non alignés sont ceux qui ne s’identifient pas clairement à l’une ou l’autre des catégories suivantes.

La période du XVIIIe et XIXe siècles

Le terme « occidental » a été utilisé pour la première fois au 18e siècle, et il apparaît sur les cartes de la puissance maritime européenne dès 1720 pour caractériser le « nouveau monde », également connu sous le nom de « système américain ».

En revanche, on la retrouve fréquemment dans l’idée de l’hémisphère occidental. L’expression a été utilisée pour la première fois à l’époque de la déclaration d’indépendance des États-Unis.

On retrouve ce concept à la base des théories de Thomas Jefferson, James Monroe et John Calhoun sur l’indépendance, l’isolationnisme et l’interventionnisme, entre autres.

La période du XXIe siècle

La recherche d’une définition exacte de ce terme continue de souligner son manque de précision. Dans quelle catégorie faut-il classer le Japon, par exemple ?

Le Japon est souvent comparé à l’Occident d’un point de vue géopolitique, économique et militaire, mais il est évident qu’il s’agit d’une idée fausse et fondamentale, car le Japon est incontestablement une nation asiatique.

Il s’agit néanmoins d’un pays extrême-oriental qui a grandi sur le modèle occidental et en a adopté les idées et la vision du monde. Le lien du Japon avec l’Occident n’est donc que la reconnaissance de cette réalité.

En revanche, les « pays de l’Est » étaient autrefois appelés « pays de l’Ouest », jusqu’à il y a environ 20 ans. La République tchèque, par exemple, est un État beaucoup plus européen que tout autre pays d’Europe centrale et orientale.

Le mot « Occident » est souvent utilisé pour désigner les nations développées, en particulier les pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). De ce point de vue, l’Occident comprend les nations riches ayant un poids économique important.

Le terme « Occident » devient encore moins équivoque si l’on considère que son impact culturel ainsi que les pays ayant le plus grand poids économique se recoupent presque exactement.

Compte tenu de ces éléments, le terme « Occident » a, là encore, une signification assez précise dans des contextes géopolitiques, économiques ou militaires qui ne présentent pas de difficultés majeures.

Le mot « Occident » est donc souvent utilisé pour désigner une sphère culturelle ou même un système de croyance originaire de l’Europe des Lumières, du Moyen Âge européen ou de l’Empire romain, où certaines idées sont généralement acceptées et adoptées par les personnes qui vivent en dehors de l’Occident.

Même s’ils sont eux-mêmes des Occidentaux opposés à leur propre culture, l’Occident peut être décrit à la fois comme ceux qui le revendiquent et ceux qui le nient. Par conséquent, le terme « Occident » fait l’objet d’un consensus relatif.

Un sens du devoir civique une carte mondiale des religions

Par conséquent, plusieurs idées occidentales importantes ne nécessitent pas de discussion sur leurs origines. Un exemple est l’autonomie du droit, qui est un don de l’Occident.

L’autonomie du droit découle du droit romain et du droit canonique (droit de l’Église catholique) de l’époque médiévale.

Ce concept, qui est essentiel dans les systèmes juridiques d’aujourd’hui, n’a pas toujours été évident ; il n’était pas courant dans les sociétés antérieures à Rome et il a fallu de nombreux siècles pour le développer.

Dans les civilisations antérieures à Rome ou non héritées de Rome, le droit était fondé sur la moralité et la religion.

C’est une ligne de fracture sociologique et historique qui s’est établie au Xe siècle entre l’Occident et le monde musulman. Le droit pour un juriste musulman, même si la théorie juridique des juristes islamiques peut être complexe, consiste toujours à interpréter la parole de Dieu.

Le christianisme

La question épineuse de la domination religieuse, qui entre également en ligne de compte dans la définition de la civilisation occidentale, vient à l’esprit. Selon le contexte, l’expression « Occident chrétien » peut ou non inclure l’Europe orientale, majoritairement orthodoxe.

Les régions géographiques historiquement affiliées à chaque église chrétienne ont été représentées sur cette carte de l’Europe. Les confessions catholique et protestante sont représentées en bleu et en violet, respectivement. La confession orthodoxe est représentée en rouge.

De ce point de vue, le monde occidental est essentiellement chrétien si l’on limite la définition du christianisme à son domaine d’influence traditionnel, d’abord médiéval (Europe occidentale et orientale), puis impérial (Amériques et Afrique).

Mais les choses se compliquent dans le monde moderne, notamment parce que l’athéisme, ou plus particulièrement une forme croissante d’indifférence religieuse, est l’une des caractéristiques de la culture occidentale contemporaine.

De ce point de vue, le conflit latent existant entre l’Occident et le monde islamique est moins une lutte entre le christianisme et l’islam qu’un affrontement entre, d’une part, des cultures traditionnelles dans lesquelles la religion joue un rôle important à tous les niveaux de la société et, d’autre part, une civilisation occidentale dans laquelle la religion n’est considérée que comme une croyance privée, voire une moquerie.

N’oublions pas que les valeurs et les modes de vie prônés par l’Occident ne sont pas seulement subversifs pour les nations à majorité musulmane, mais aussi pour l’Inde et la Chine traditionnelles, qui, même si elles semblent vouloir suivre l’exemple du Japon dans un avenir proche, voient leurs structures familiales et sociales forcées de changer rapidement.

Le terme Occidentisme

Alexandre Zinoviev préfère le terme d’occidentisme pour distinguer la notion concrète d’Occident en tant que nations et peuples de celle d’un domaine abstrait et idéologique (démocratie, capitalisme…).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.